MILLAY (E. ST. VINCENT)


MILLAY (E. ST. VINCENT)
MILLAY (E. ST. VINCENT)

MILLAY EDNA ST. VINCENT (1892-1950)

Figure emblématique des années 1920, au cours desquelles elle fut sans doute la plus célèbre poétesse des États-Unis, Edna St. Vincent Millay devait rejeter, avant même la fin de cette période, l’image d’elle que l’on conserve encore le plus souvent aujourd’hui: celle d’une égérie de la bohème de Greenwich Village, à la vie sentimentale chaotique, jetant sur l’amour et le siècle un regard plus cynique et désabusé que «libéré». Ses quatre vers les plus célèbres (First Fig ) chantent la chandelle allumée aux deux bouts d’une jeunesse bien remplie, projetant une lumière brève mais exquise. Ils figurent dans son second recueil, A Few Figs from Thistles , paru en 1920, et disent assez par leur paradoxe d’une forme classique liée à l’expression d’une sensibilité fervente et neuve les tensions habitant cette sonnetiste talentueuse dont on a pu dire judicieusement qu’elle était très «contemporaine», mais assez peu «moderne» (Stephen Spender).

Née dans le Maine en 1892, Edna St. Vincent Millay publia tôt dans St. Nicholas , un magazine pour enfants, ses premiers poèmes. Le monde de son enfance, passée en compagnie de sa mère divorcée et de ses sœurs à Camden, au milieu d’une belle campagne proche de la côte Atlantique, devait durablement marquer son œuvre. C’est le poème Renascence , publié en 1912 dans The Lyric Year , qui attira sur elle l’attention. Il donna son titre à son premier volume, Renascence and other Poems (1917). Étudiante à Vassar, elle écrivit d’abord des nouvelles sous le pseudonyme de Nancy Boyd et fit, un temps, partie de la troupe des Provincetown Players. En 1923, elle épousa un homme d’affaires, Eugène Boissevain, et vécut avec lui dans les Berkshires jusqu’à la mort de ce dernier en 1949.

Ses autres œuvres poétiques comprennent Second April (1921) où se déploie son amour de la nature dans des textes d’une précision peu commune et surtout The Harp Weaver (1923), recueil aux résonances merveilleuses qui lui valut le prix Pulitzer en 1923. Trois autres recueils postérieurs retiennent aussi l’attention: The Buck in the Snow (1928), de tonalité plus sombre, Fatal Interview (1931), où triomphe la forme du sonnet, et Wine from These Grapes (1934).

Poète, Edna St. Vincent Millay fut aussi dramaturge. Trois pièces parurent en 1923: Two Slatterns and a King , The Lamp and the Bell et Aria da Capo . On lui doit également le livret d’un opéra de Deems Taylor représenté au Metropolitan en 1927 et qui remporta un immense succès: The King’s Henchman .

Edna St. Vincent Millay fut l’amie de plusieurs célébrités littéraires de la période (Witter Bynner, Floyd Dell, Arthur Davison Ficke, John Reed, Edmund Wilson...) et participa de près à la vie militante féministe et progressiste de la décennie. Après son arrestation, en compagnie de John Dos Passos, pour avoir manifesté contre le procès de Sacco et Vanzetti, elle quitta définitivement New York. Sa santé et son équilibre nerveux ne devaient alors cesser de se détériorer. Elle ne survécut à Eugène Boissevain qu’une année et succomba à une crise cardiaque le 18 octobre 1950.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Millay, Edna St. Vincent — born Feb. 22, 1892, Rockland, Maine, U.S. died Oct. 19, 1950, Austerlitz, N.Y. U.S. poet and dramatist. Her work is filled with the imagery of the Maine coast and countryside. In the 1920s, when she lived in Greenwich Village, she came to… …   Universalium

  • Millay, Edna St. Vincent — (1892 1950)    Most remembered as a poet, Edna St. Vincent Millay wrote several plays from the time of her acting apprenticeship with the Provincetown Players in 1917. Her theatrical reputation is based almost entirely on a one act play, Aria da… …   The Historical Dictionary of the American Theater

  • Millay,Edna Saint Vincent — Mil·lay (mĭ lāʹ), Edna Saint Vincent. 1892 1950. American poet whose volumes include The Harp Weaver and Other Poems (1923), for which she won a Pulitzer Prize. * * * …   Universalium

  • Millay, Edna St. Vincent — (22 feb. 1892, Rockland, Maine, EE.UU.–19 oct. 1950, Austerlitz, N.Y.). Poeta y dramaturga estadounidense. Su obra abunda en imágenes de la costa y de la campiña de Maine. En la década de 1920, mientras vivía en Greenwich Village, llegó a… …   Enciclopedia Universal

  • Millay, Edna St. Vincent —  (1892–1950) American poet …   Bryson’s dictionary for writers and editors

  • Millay, Edna St. Vincent —    см. Миллэй, Эдна Сент Винсент …   Писатели США. Краткие творческие биографии

  • Vincent — (1982) es el primer cortometraje dirigido por Tim Burton, que narra la historia de un niño llamado Vincent. Este personaje es un niño tranquilo y obediente que sin embargo en sus fantasías sueña con ser su idolatrado Vincent Price, uno de los… …   Enciclopedia Universal

  • Vincent — /vin seuhnt/, n. 1. Saint, died A.D. 304, Spanish martyr: patron saint of winegrowers. 2. a male given name: from a Latin word meaning conquering. * * * (as used in expressions) Atanasoff John Vincent Beardsley Aubrey Vincent Benét Stephen… …   Universalium

  • Millay — noun United States poet (1892 1950) • Syn: ↑Edna Millay, ↑Edna Saint Vincent Millay • Instance Hypernyms: ↑poetess …   Useful english dictionary

  • Millay — as a surname may refer to: Diana Millay (born 1940), American actress Edna St. Vincent Millay (1892–1950), American lyrical poet and playwright George Millay (1929–2006), American businessman Millay (Suikoden), a character in the role playing… …   Wikipedia